L'Hémicycle L'Hémicycle

Non classé

Claude Bartolone : un président de caractère

Le nouveau président de l’Assemblée nationale entend moderniser l’institution parlementaire : son pari est de « réinstaller dans la société l’idée d’un parlement utile ». Claude Bartolone ne veut plus légiférer dans l’urgence. Il veut aller plus loin en contrôlant l’action du gouvernement et en renforçant les moyens du comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques. Il s’en explique en détail pour sa première interview dans l’Hémicycle. Monsieur le président, vos collègues du groupe socialiste vous ont désigné dès le premier tour de scrutin interne pour être le candidat du groupe socialiste à la présidence de l’Assemblée nationale. Élu député et réélu sans discontinuer depuis 1981, en aviez-vous souvent rêvé ? Quels arguments avez-vous mis en avant pour emporter l’adhésion de vos collègues nouvellement élus ? Tout dans ma vie me conduit à cette fonction. Mes origines modestes m’ont donné l’amour de la République et la connaissance de ce qu’elle peut apporter à tous ses enfants, quelle que soit leur naissance. Ma longue expérience de parlementaire m’a permis de gravir tous les échelons de l’Assemblée nationale, d’y avoir exercé toutes les fonctions, d’en connaître les rouages, d’en maîtriser la technicité.

L’Hémicycle vous recommande

Pourquoi ils ne se représentent pas

Pourquoi ils ne se représentent pas

L'oeil de Louison

L'oeil de Louison

L'oeil de Louison

L'oeil de Louison

503_couv2b Je m’abonne