L'Hémicycle L'Hémicycle

Monde

La guerre au Mali est-elle seulement française ?

Les autorités françaises espèrent que la méga-prise d’otages de la mi-janvier en Algérie fera prendre conscience au monde entier que le narco-djihadisme dans la bande sahélienne est l’affaire de tous et pas seulement en Europe. Lorsque le président de la République apprend mercredi dernier, juste avant le déjeuner, l’ampleur de la prise d’otages sur le site gazier d’In Amenas dans le Sud algérien, c’est un choc. Mais pas une totale surprise non plus. Cela fait des mois, parfois même des années pour la seule AQMI, que les services de renseignements français recueillent des informations sur la facilité avec laquelle les groupes djihadistes se jouent des frontières sahariennes, s’approvisionnent en armes et en carburant en Libye comme en Algérie et prennent des otages à la moindre occasion. Notre ancien ambassadeur au Sénégal, Jean- Christophe Ruffin, en a même fait un best-seller très bien documenté, dès 2010, sous le titre de Katiba.

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_514_17

Après l’horreur, un nouveau Moyen-Orient ?

std_720x405_514_19

Chemi Peres : « Coexister devrait être une bénédiction, pas une malédiction »

std_720x405_513_32

Il y a cinquante ans… le premier choc pétrolier

514_det Je m’abonne