L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Moins de gaz à effet de serre grâce aux transports en commun

Pierre Mongin, le PDG de la RATP, a fait de la sobriété énergétique un objectif prioritaire. Il a fixé des objectifs d’économie d’énergie ambitieux et de réduction de gaz à effet de serre de moins 15 % par km/voyageur d’ici à 2020. La RATP est consciente que le secteur des transports doit être exemplaire et à la pointe de l’innovation à propos du débat sur le mix énergétique. Elle partage les recommandations de certains acteurs comme le CESE sur la nécessité de donner de la visibilité et de la stabilité en matière de technologies et de modèle économique, pour envisager les investissements les plus judicieux et les plus rentables. Le débat sur l’énergie, à la RATP, est-ce important ? L’énergie, pour la RATP, c’est d’abord une nécessité pour alimenter nos réseaux et produire au quotidien une offre de transports de qualité pour nos millions de voyageurs. Chaque 24 heures, la RATP accueille en effet en Île-de-France près de 11 millions de voyageurs sur 14 lignes de métro, deux lignes de RER, trois lignes de tramway et 351 lignes de bus. Propriétaire et gestionnaire des infrastructures du métro

L’Hémicycle vous recommande

FRANCE-POLITICS-GOVERNMENT-PARLIAMENT-LABOUR

Qui pour présider la prestigieuse commission des Finances ?

carre_640x640_508_02_dossier6

Gouverner, quoi qu’il en coûte

FRANCE2022-POLITICS-ELECTION-RN

Législatives 2022 : Coup de tonnerre à l’Assemblée

MicrosoftTeams-image (2) Je m’abonne