L'Hémicycle L'Hémicycle

Monde

Iran : et s’ils renonçaient à la bombe ?

Pour la première fois depuis l’arrivée au pouvoir du président Rohani, l’Iran s’apprête à reprendre les négociations sur son programme nucléaire. Le changement de ton s’entend. Cela augure-t-il, en pleine crise syrienne, d’une nouvelle donne sur le fond ? C’était le 6 septembre dernier. La haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères, Catherine Ashton, venait de convaincre, non sans mal, les 28 pays membres de soutenir politiquement une option de « fermeté » pour répondre au « massacre chimique » du 21 août en Syrie. Conjuguée aux menaces de frappes, cette prise de position des Européens a permis à la Russie de rebondir diplomatiquement en saisissant la perche tendue sans trop y croire par John Kerry : en proposant le démantèlement sous contrôle international de l’arsenal chimique du régime de Bachar al-Assad, la Russie a engagé ses interlocuteurs dans une nouvelle phase.

L’Hémicycle vous recommande

STD_507_26_affaires-etrangeres

Denis Bauchard : « L’Afrique du Nord est aussi prioritaire que le Moyen-Orient »

STD_507_24_affaires-etrangeres

Un quinquennat au Moyen-Orient

Ukraine flag. Ukrainian flag on black storm cloud sky. stormy weather

Guerre en Ukraine : « L’Europe se retrouve face à elle-même », selon Louis Gautier

MicrosoftTeams-image (4) Je m’abonne