À défaut de fédérer une société américaine plus divisée que jamais, le président Trump va devoir surtout rassembler au moins deux droites « irréconciliables » sous peine de se retrouver paralysé et de risquer l’échec.

Partager :