L'Hémicycle L'Hémicycle

Monde

Général de Saint-Quentin : La nouvelle guerre « hors limites »

Selon l’ancien sous-chef des opérations de l’armée française, la guerre change sous le coup de la transformation de nos sociétés, liée à la mondialisation et à la révolution technologique.

GdeStQUENTIN_©C.Fréger En 2008, les militaires français étaient déployés dans les montagnes afghanes. Cette année-là a marqué le retour de la guerre. Depuis, les crises et les conflits se sont multipliés : Libye, Mali, Levant… Quel bilan faites-vous de ces années de guerre ? Général Grégoire de Saint-Quentin : L’armée française n’a pas redécouvert la guerre en Afghanistan. Après la chute du mur de Berlin, en 1989, les militaires se sont en effet retrouvés face à une forme de vide : faute d’ennemi, vers quoi allait-on rediriger l'appareil militaire ? Mais, dès 1990, il y a eu la guerre du Golfe, après l’invasion du Koweït par les troupes irakiennes de Saddam Hussein. Même si les pertes ont été faibles, nous menions des opérations de guerre classique sur terre, sur mer et dans les airs4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_514_17

Après l’horreur, un nouveau Moyen-Orient ?

std_720x405_514_19

Chemi Peres : « Coexister devrait être une bénédiction, pas une malédiction »

std_720x405_513_32

Il y a cinquante ans… le premier choc pétrolier

514_det Je m’abonne