L'Hémicycle L'Hémicycle

Monde

La droite américaine en quête d’une nouvelle identité

Les résultats de la présidentielle en 2020 et l’assaut des trumpistes sur le Capitole en janvier 2021 puis l’investiture de Joe Biden pour un mandat, probablement unique, à la Maison Blanche posent la question de savoir si le Parti républicain peut ou doit se refonder. Et à quel prix. 

503_AFFAIRES_ETRANGERES1 Ce n’est pas tout à fait un champ de ruines, mais la bataille politique que l’on vient de vivre ces douze derniers mois, des républicains contre les démocrates et entre factions au sein de la droite, après quatre ans d’une présidence Trump aussi mouvementée que destructrice, a laissé le Grand Old Party (GOP) exsangue, comme un puzzle dont les pièces paraissent impossibles à rassembler de nouveau. Comment, avec dix millions d’électeurs supplémentaires en faveur du Parti républicain par rapport au scrutin de 2016, la défaite a-t-elle malgré tout été possible ? Comment envisager de fédérer à nouveau, d’ici aux élections de mi-mandat de 2022, deux ou trois factions en un seul camp ?  Lire aussi : "Il serait réducteur de penser que Biden fera la même politique4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_515-HS_11

Emmanuel Métais : « Des élites capables de sentir le monde et de s’y projeter »

carre_640x640_515-HS_10

Sélection “sans” frontières

std_720x405_515_14

Quand le nationalisme menace l’Asie

515_Mockup_det-1 Je m’abonne