L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Violence : les élus pris pour cible

Depuis trois ans, les attaques se multiplient contre les élus de la majorité. Elles ont monté d’un cran, hier, avec la gifle reçue par Emmanuel Macron.

violencespol2 Permanences vandalisées, domiciles dégradés, agressions verbales, racistes et même physiques, menaces… Depuis plus de trois ans, les violences se multiplient contre les élus, principalement de la majorité. Plus grave : ces attaques ne visent pas seulement le responsable politique, mais la personne, comme l'a montré la gifle reçue par Emmanuel Macron, lors d'un déplacement dans la Drôme le 8 juin, de la part d'un jeune homme proche de la mouvance des Gilets jaunes, amateur d'arts martiaux et du Moyen âge. Alors que le président s’approchait d’un groupe de personnes massées derrière des barrières, l'homme, âgée de 28 ans, a agrippé le chef de l'Etat par le bras gauche en le giflant de la main droite, après avoir proféré le cri de guerre royaliste « Montjoie ! Saint-Denis ! » et « A bas la4555

L’Hémicycle vous recommande

standard_ELECTIONS

Le RN en échec, le PS résiste, la droite relancée

MichelWinock

Michel Winock : « Les Français me semblent beaucoup plus des frondeurs que des démocrates »

violencepol3

Trois ans de violences graves contre les élus

503_couv2b Je m’abonne