L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Bruno Cautrès : « La fin du clivage gauche-droite est un non-sens »

Les élections territoriales ont prouvé que le clivage traditionnel de la vie politique française n’avait pas disparu, mais il coexiste avec un autre clivage, entre progressistes et conservateurs, explique le chercheur du Cevipof.

clivage2 Bruno Cautrès est chercheur CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Il a participé ces dernières années à différentes recherches françaises ou européennes portant sur la participation politique, le vote et les élections. Il coordonne le Baromètre de la confiance politique » du Cevipof. Les élections régionales des 20 et 27 juin, qui ont reconduit la plupart des équipes sortantes, ont semblé ressusciter la droite et la gauche, aux dépens du macronisme et du lepénisme. Marquent-elles le retour du clivage gauche-droite ? Je n'ai jamais cru à sa disparition. Non seulement, je n'y ai jamais cru, mais c'est un non-sens au plan intellectuel. Quand on connaît la littérature de la sociologie et des sciences politiques sur ce qu’est un clivage, on ne peut imaginer4555

L’Hémicycle vous recommande

MicrosoftTeams-image (11)

Il y a quarante ans, la France abolissait la peine de mort

MicrosoftTeams-image (12)

Le souffle d’un discours historique

MicrosoftTeams-image (7)

Panser l’Etat d’après

lhemicycle_504 Je m’abonne