L'Hémicycle L'Hémicycle

Europe

Politique

Moi, Ursula von der Leyen

Allemande avant tout, la présidente de la Commission européenne mène une politique germano-centrée. Portrait sans concession.

hemicycle_504_EUROPE Le bon mot circule à Bruxelles et il est ravageur pour Ursula von der Leyen : ce n’est pas une commission « géopolitique », celle que la présidente de l’exécutif européen affirmait vouloir créer lors de sa prise de fonction, en décembre 2019, mais une « commission egopolitique », c’est-à-dire au service de sa personne… Le lamentable épisode du « sofagate » a dessillé les yeux de ceux qui se faisaient encore des illusions sur les réelles ambitions et capacités de la première femme présidente de la Commission européenne depuis 1958. L’ancienne ministre de la Défense d’Angela Merkel n’a, en effet, pas hésité à déclencher une crise diplomatique et institutionnelle parce qu’elle a estimé avoir été maltraitée lors d’un voyage officiel en Turquie, alors que, même si cela avait été le cas,4555

L’Hémicycle vous recommande

hemicycle_504_VIMONT

Pierre Vimont : « Maintenir le dialogue, mais les yeux grands ouverts »

hemicycle_504_AFF_ETRANGERES

Les Européens dans le piège de Poutine

503_EUROPE1

Et à la fin, Merkel devint européenne

lhemicycle_504 Je m’abonne