L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Le souffle d’un discours historique

En demandant au Parlement d’abolir la peine de mort, il y a quarante ans, Robert Badinter a voulu se persuader qu’aucun président de la République n’oserait revenir en arrière, selon Dominique Missika et Maurice Szafran.

MicrosoftTeams-image (12) « Quarante ans après son prononcé devant l’Assemblée nationale, le 17 septembre 1981, il reste du discours de Robert Badinter quelques souvenir épars dans notre mémoire collective : la photo en noir et blanc, ce ministre à la fois si beau, si émacié, à la tribune de l’Assemblée nationale, les travées réservées au public pour une fois bondées et tant de journalistes qui, eux non plus, ne voulaient pas rater ce moment historique – et pour une fois « historique » n’était pas un mot galvaudé. Robert Badinter avait écrit et réécrit ce texte, avec son stylo plume à l’encre bleue. Il en reste un souffle, l’un des derniers qui ait su transporter la gauche, le peuple de gauche. Et il en découle la suppression d’une authentique4555

L’Hémicycle vous recommande

a6481111623e_ch_20211021_038_jpg

Pour Manuel Valls, la gauche est hors-jeu

GPSTRATEGIES

L’Hémicycle une nouvelle fois récompensé !

standard_505_4-affaires-etrangeres1

Macron l’Africain : histoire d’une ambition

LHemicycle_505 Je m’abonne