L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Institutions : la question de confiance

La baisse continue du crédit accordé par l’opinion à la politique est périlleuse, car elle a tendance à se répercuter sur les institutions régaliennes, piliers de la légitimité démocratique et de l’action publique.

standard_505_2-Dossier4 La confiance, dans ses différentes dimensions, est une donnée fondamentale des relations entre les individus, entre les individus et les institutions et, plus généralement, entre les individus et les systèmes politiques. Ce sont ces relations qui relient les intérêts et les valeurs des individus aux collectivités au sein desquelles ils sont socialement et politiquement intégrés. L’érosion de la confiance politique, surtout si elle est structurelle, ainsi qu’un certain scepticisme des Français à l’égard des institutions et des hommes politiques constituent des facteurs déstabilisant la légitimité et la qualité de la représentation électorale. Le développement d’un sentiment généralisé de défiance, voire de « cynisme » à l’égard de la vie politique, renforce en effet la tendance, toujours présente en démocratie, à ce que les citoyens soient4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_514_11

Raconter la France, mode d’emploi 

std_720x405_514_10

David Djaïz : « La nation est notre bien commun » 

std_720x405_514_9

La nation « à la française », un héritage en péril 

514_det Je m’abonne