L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Portrait

Camarade Fabien Roussel

La candidature du député du Nord marque le retour du parti communiste à la présidentielle, après quinze ans d’absence. Sa campagne rappelle celle d’un emblématique prédécesseur, un certain Georges Marchais.

 

STD_506_Roussel Que ceux qui se souviennent de la dernière campagne d’un candidat communiste à la présidentielle lèvent la main. C’était en 2007, il y a presque quinze ans, autant dire un siècle. Avec 1,67% des voix, Marie-George Buffet avait conduit le parti communiste français (PCF) à son plus bas niveau historique. Le PCF est d’autant plus tombé dans l’oubli qu’il a choisi, au cours des deux présidentielles suivantes (2012 et 2017), de s’effacer en soutenant Jean-Luc Mélenchon. On ne l’y prendra plus ! « Non seulement nous n’avons pas gagné l’élection présidentielle mais, en plus, nous n’avons pas été en mesure de remporter ensuite les scrutins intermédiaires, pas plus que nous n’avons engrangé la moindre conquête sociale pour le monde du travail », assène Fabien Roussel, secrétaire national du4555

L’Hémicycle vous recommande

Paris: Hotel de Matignon entrance

Bruno Cautrès : « On ne voit pas s’incarner la nouvelle méthode de gouvernement »

STD_507_30_mecanique

Un parlement, pour quoi faire ?

STD_507_35_culture

Le cinéma français soigne sa droite

MicrosoftTeams-image (4) Je m’abonne