L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Présidentielle 2022 : un second tour à haut risque

Alors qu’un nouveau duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen aura lieu le 24 avril, jamais l’extrême droite n’a bénéficié d’une configuration aussi favorable.

Élysée Palace with Police around, Paris, France « Rien n’est fait. » En terminant ainsi son allocution, dimanche soir 10 avril, Emmanuel Macron savait mieux que quiconque que le nouveau combat qui s’annonce face à Marine Le Pen ne sera pas le même que celui de 2017, un duel qu’il avait remporté haut la main (66,10% contre 33,90%). Certes, le président sortant peut être soulagé de voir augmenter sensiblement son score, de près de quatre points (27,85% contre 24,01%), après cinq ans de mandat. S’il reste le favori, Emmanuel Macron sait aussi que, paradoxalement, sa position est plus fragile qu’il y a cinq ans. Et pour cause, Marine Le Pen est à un niveau plus élevé qu’en 2017 et elle possède davantage de réserves de voix : à eux trois, Marine Le Pen, Éric Zemmour et4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_514_10

David Djaïz : « La nation est notre bien commun » 

std_720x405_514_9

La nation « à la française », un héritage en péril 

MicrosoftTeams-image (56)

Olivier Marleix, invité du Club Hémicycle, le replay

514_det Je m’abonne