L'Hémicycle L'Hémicycle

Monde

Ombre et soleil dans les arènes de l’Otan

Le sommet annuel des chefs d’État de l’Otan, à Madrid les 29 et 30 juin, va devoir adopter son concept stratégique pour les années 2030. Si la guerre en Ukraine a dopé ce processus de redéfinition des enjeux, la question de la défense européenne reste centrale.  

std_720x405_508_14 « Les dirigeants des pays de l’Otan ont réaffirmé leur double stratégie à l’égard de la Russie, conjuguant dissuasion et dialogue. Ils se sont également engagés à continuer de soutenir les partenaires que sont l’Ukraine et la Géorgie, et à faire en sorte que ceux-ci se rapprochent de l’Alliance. » Il faut se frotter les yeux pour y croire. Comme si l’on se réveillait d’une somnolence agitée. Ce communiqué final du sommet de l’Otan du 14 juin 2021, deux jours avant la première rencontre entre Vladimir Poutine et Joe Biden à Genève, était très révélateur, déjà à l’époque, du lien existant entre l’Otan, la Russie et l’Ukraine. Pour l’Alliance atlantique, la guerre russe en Ukraine rebat les cartes et fait surgir de nombreuses questions. Poutine a-t-il envoyé ses4555

L’Hémicycle vous recommande

SM le Roi adresse un Discours à la Nation à l'occasion de la Fête du Trône

Le Maroc ou la stabilité en mouvement

MicrosoftTeams-image (37)

Gabriela Ramos : « les droits des femmes ne sont jamais acquis définitivement »

std_720x405_508_19

Général Mille : « Gagner la guerre avant la guerre »

MicrosoftTeams-image (2) Je m’abonne