L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Le réveil du Grand Orient de France

Avec ses 53 000 membres répartis dans 1372 loges, la principale obédience maçonnique continue d’anticiper et d’accompagner les changements de société. Avant l’élection présidentielle, elle a auditionné les principaux candidats – excepté ceux d’extrême-droite. 

std_720x405_508_28 Emmanuel Macron a été invité, mais il n’a pas répondu à la sollicitation du Grand Orient de France. A chaque campagne présidentielle, la première obédience maçonnique auditionne les candidats. Devant 300 frères et sœurs réunis sur les fauteuils en velours cramoisi du temple à colonnades Arthur Groussier ont défilé les principaux prétendants à l’Élysée : Yannick Jadot, Fabien Roussel, Valérie Pécresse, Anne Hidalgo.  Comme un signe que l’organisation compte encore, malgré sa perte d’influence sur la société et le pouvoir politique.   L’objectif de ces « tenues blanches fermées » – l’expression désigne une conférence accueillant un profane, mais réservée aux seuls « initiés », selon Georges Sérignac, le Grand maître : « Obtenir une part de vérité, mieux cerner la personnalité, la compétence et la sincérité » des impétrants. Ni Marine Le Pen4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_510_32

Foot : la politique au bout des crampons

MicrosoftTeams-image (77)

Les nouveaux sens du travail

MicrosoftTeams-image (71)

Jean-François Carenco, le ministre préfet

MicrosoftTeams-image (3) Je m’abonne