L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

« L’étatisme est devenu l’un des fléaux de la France »

La bureaucratie, c’est le nœud gordien à trancher, estime le maire LR de Cannes et président de l’AMF. Ce « fléau » va de pair, dit-il, avec la pratique hyperprésidentialiste du chef de l’État. Pour que la droite l’emporte à nouveau, elle devra imposer une autre dialectique que celle existant entre progressistes et nationalistes, celle entre liberté et étatisme. Il y travaille.

std_720x405_510_ Ce grand entretien, publié dans le n° 510 de la revue L'Hémicycle daté de décembre 2022, a été réalisé bien avant le vote interne pour la présidence des Républicains. Chaque jour, la France semble s’enfoncer dans la crise… ou les crises – énergétique, climatique, sociale, économique, politique. Quel regard portez-vous sur le pays ? David Lisnard Il faut déjà distinguer ce qui relève de la crise de ce qui relève de la transformation et du défi, porteurs de dangers, de difficultés mais aussi d’opportunités. Par définition, la crise ne peut être qu’éphémère. En revanche, si elle s’installe dans la durée, c’est qu’il y a autre chose. Ce qu’on constate, aujourd’hui, c’est un déclassement de la France, indépendamment de crises plus ou moins circonstanciées. On ne vivrait pas4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_515_11

Les métamorphoses de l’euroscepticisme à la française

std_720x405_515_10

Le risque d’un Parlement imprévisible

std_720x405_515_8

Pourquoi le populisme de droite a le vent en poupe

515_Mockup_det-1 Je m’abonne