L'Hémicycle L'Hémicycle

Europe

Le piège énergétique

Malgré la guerre en Ukraine et le risque de stagflation, les Vingt-Sept sont incapables de s’entendre sur ce dossier majeur. La crise met à mal la relation entre Paris et Berlin.

std_720x405_510_23 La crise de l’énergie met l’unité européenne à rude épreuve, d’autant qu’elle succède au choc économique des politiques de confinement destinées à faire face au Covid-19. Si les Vingt-Sept, après un chacun pour soi mortifère de quelques semaines, ont su faire front ensemble au défi de la pandémie, notamment en achetant des vaccins en commun et en lançant un emprunt européen de 750 milliards d’euros pour mutualiser les coûts de la crise, ce n’est pas le cas aujourd’hui. Alors que les prix de l’énergie ont commencé à s’envoler à l’automne 2021, avec la reprise mondiale post-Covid, un mouvement amplifié par la guerre en Ukraine, un an plus tard, les Vingt-Sept ne sont toujours pas d’accord sur des solutions de long terme. Pire, le couple franco-allemand,4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_512_29

Les réfugiés ukrainiens optimistes sur l’issue de la guerre 

std_720x405_512_32

Italie : la « normalisation » ambivalente de Meloni

Flags of European Union and Ukraine

L’Europe face à la guerre

MicrosoftTeams-image (21) Je m’abonne