L'Hémicycle L'Hémicycle

Monde

Mission : défendre Taïwan

En promettant au cours du XXe congrès du parti communiste chinois de ne « jamais renoncer à l’usage de la force » pour « réunifier » la Chine et Taïwan, le président Xi Jinping maintient intacte la question de savoir qui dissuadera efficacement Pékin d’attaquer l’île et sa démocratie. Et à quel prix ?

std_720x405_510_20 Il y a des signes qui ne trompent pas. Dans le nouveau bureau politique du Parti communiste dont s’est doté le président réélu Xi Jinping, 15 des 24 membres de l’instance sont liés de près ou de loin à Taïwan. Natif de la région de Fujian qui fait face à Taïwan, Cai Qi, âgé de 66 ans, l’un des sept membres du comité exécutif du bureau politique, fut aussi le maire de Pékin. Directeur adjoint de la commission des affaires de sécurité nationale du Parti, c’est un serviteur zélé de Xi Jinping qu’il appelle volontiers « Père » ou « Patron ». Cai Qi a de la famille à Taïwan. En 2012, il est même allé y visiter l’un de ses oncles. Il est revenu de ce voyage, raconte la presse de4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_516_6

Le spectre de Munich

std_720x405_516_5

Jeux de vilains

std_720x405_516_4

La trêve olympique n’aura pas lieu

516_Mockup_det Je m’abonne