L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Le jour où Emmanuel Macron est passé à droite

Dès 2019, le président a changé de cap sans le dire, convaincu que, pour réformer et espérer être réélu, il devait s’appuyer sur les électeurs des Républicains.

std_720x405_511_8 Palais de l’Élysée, 25 avril 2019. Le rideau se lève sur l’acte II sur le premier quinquennat d’Emmanuel Macron. Le décor est nouveau même si la pièce qui se joue appartient au répertoire du théâtre de la Ve République. Plus de 300 journalistes assistent à la mise en scène d’une sortie de crise après la fronde des Gilets jaunes, conviés à la première conférence de presse du président, deux ans après son élection. Au milieu de la salle trône un bureau recouvert d’un tissu blanc qui rappelle les codes du passé. A l’instar du général de Gaulle, mais aussi de Georges Pompidou ou de François Mitterrand, le chef de l’État veut répondre aux questions assis.  Le président, bousculé, est obligé de présenter de nouvelles orientations,4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_514_11

Raconter la France, mode d’emploi 

std_720x405_514_10

David Djaïz : « La nation est notre bien commun » 

std_720x405_514_9

La nation « à la française », un héritage en péril 

514_det Je m’abonne