L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Nicolas, le roi nu

Par Philippe Tesson
Pour Philippe Tesson, ces élections sénatoriales marquent l’ultime échec des réformes de Nicolas Sarkozy. Désormais, le Président est seul face à lui-même. Et du coup, selon l’éditorialiste-écrivain, il est condamné à adopter une stratégie de personnalisation extrême pour tenter de reconquérir l’opinion d’ici mai 2012. Faut-il parler de révolution avec cette victoire de la gauche aux élections séna- toriales ? Le mot est peut-être excessif mais il a ceci de vrai qu’il marque une rupture avec le paysage politique qui était le nôtre depuis 1958. Cette « révolution » ponctue en réalité une succession de défaites de la droite aux diverses élections locales et régionales qui ont eu lieu depuis sept ans et s’inscrit dans une logique arithmétique très démocratique. C’est une conclusion, un point d’arrivée. La question est de savoir si elle marque également un point de départ.

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_515_21

Le coup d’éclat permanent

std_720x405_515_27

Jean-Baptiste Djebbari vole de ses propres ailes

corbeille

Pourquoi les primeurs revendiquent le statut d’artisan

515_Mockup_det-1 Je m’abonne