L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Nicolas, le roi nu

Par Philippe Tesson
Pour Philippe Tesson, ces élections sénatoriales marquent l’ultime échec des réformes de Nicolas Sarkozy. Désormais, le Président est seul face à lui-même. Et du coup, selon l’éditorialiste-écrivain, il est condamné à adopter une stratégie de personnalisation extrême pour tenter de reconquérir l’opinion d’ici mai 2012. Faut-il parler de révolution avec cette victoire de la gauche aux élections séna- toriales ? Le mot est peut-être excessif mais il a ceci de vrai qu’il marque une rupture avec le paysage politique qui était le nôtre depuis 1958. Cette « révolution » ponctue en réalité une succession de défaites de la droite aux diverses élections locales et régionales qui ont eu lieu depuis sept ans et s’inscrit dans une logique arithmétique très démocratique. C’est une conclusion, un point d’arrivée. La question est de savoir si elle marque également un point de départ.

L’Hémicycle vous recommande

MicrosoftTeams-image (23)

François Sauvadet : « Les départements ne sont pas des sous-traitants de l’État »

Inclusion

L’inclusion économique, vitale pour le pacte républicain

standard_505_2-Dossier7

Frédéric Dabi : « La croyance dans le déclin de la puissance publique est liée à la crise de l’autorité »

LHemicycle_505 Je m’abonne