Photo Emmanuel Dunand / AFP


Des milliers de New-yorkais manifestent chaque jour aux abords de Wall Street, sur le modèle des indignés européens. Les heurts avec la police sont fréquents et violents. Ils provoquent la colère de nombreux blogueurs.
Le phénomène commence à peine à être évoqué dans les médias français mais la blogosphère suit depuis des semaines le mouvement de protestation qui rassemble, chaque jour, des milliers d’Américains à Wall Street, au cœur de la puissance financière américaine. Si le mouvement est encore modeste, il suscite bien des espoirs sur la Toile, qui se prend à rêver d’une révolution internationale qui inclurait l’ennemi traditionnel des altermondialistes.
Ainsi Philippe Grasset, sur son blog Dedefensa, analyse le mouvement et met en lumière sa très bonne adaptation au monde médiatique actuel.
Philippe Grasset

« L’événement table essentiellement sur la durée et l’écho de la communication, avec l’utilisation de symboles puissants (Wall Street, bien entendu). Il tend à chercher des répliques dans diverses villes du pays, mais aussi à  établir des contacts internationaux : tout le monde est victime de Wall Street. Il est totalement insaisissable. Les caractères sont principalement : l’absence de structures, l’absence de hiérarchie, l’absence d’objectifs sinon de vagues références utopiques. Le mouvement, de tendance libérale (progressiste) de gauche, avec des soutiens dans l’intelligentsia, dispose d’une bonne couverture de communication, avec notamment la visite régulière de “vedettes” médiatisées (le réalisateur Michael Moore, l’actrice Susan Sarandon, etc.).
www.dedefensa.org

Kalesh, un blog d’information trilingue (français, anglais et tchèque), rend régulièrement compte de la progression du mouvement. Il souligne l’action ambiguë des forces de polices locales et dénonce le comportement de certaines compagnies qui veulent « acheter » la police.
Kalesh

« Les organisateurs d’ “Occupy Wall Street” essaient de ne pas généraliser la figure du mauvais flic en rappelant que certains policiers refusent, quitte à perdre leur emploi ou à rencontrer des difficultés dans leur travail, de faire le “sale boulot”. Mais l’agression inopinée d’un groupe de jeunes femmes pacifistes a fait du bruit dans l’opinion publique. Les forces de police ne sont pas présentes pour assurer la sécurité des citoyens mais bien pour défendre les intérêts des grandes compagnies et des politiciens.»
http://kales.over-blog.com/

Sur son blog, Les mots ont un sens, Christophe R. relaie lui une vidéo qui est en train de faire le buzz sur Internet, montrant les invités d’un cocktail regardant la manifestation du haut d’une terrasse, verres de champagne à la main, et il dénonce :
Christophe R

« Samedi soir, la police new-yorkaise a interpellé 700 manifestants pacifiques du mouvement “Occupy Wall Street”, ainsi que plusieurs journalistes. Motif : ils marchaient sur la chaussée, au lieu de se libérés rapidement mais les médias se sont (enfin) emparés de l’affaire. Et cette vidéo, qui résume tout… Alors que des manifestants expriment leur ras-le-bol de la toute-puissance de Wall Street, quelques occupants de la Mecque de la Bourse se félicitent en sabrant le champagne, tout sourire, narguant les râleurs en faisant mine de trinquer à leur santé. »
http://www.lesmotsontunsens.com

En revanche, une partie de ce qu’on appelle en France la « réacosphère » s’insurge contre le mouvement et pointe du doigt le danger totalitaire qu’il représente. Jeff Plante, sur le blog collectif québécois République de Bananes, ne mâche pas ses mots.
Jeff Plante

« Il n’existe rien de plus dangereux que des anarchistes qui se disent en faveur d’un gros gouvernement. Le maelström d’incohérences caractérisant ces gens a permis dans le passé la montée des pires régimes politiques de l’histoire de l’humanité, que l’on pense au fascisme, au communisme, au nazisme ou au maoïsme… Et le mouvement “Occupy Wall Street” est précisément composé d’anarchistes en faveur d’un gros gouvernement ! Quand la police va se décider à faire le ménage sur Wall Street, tout ce que j’aurai à leur dire c’est “vous vouliez un gros gouvernement, vous l’avez maintenant, enjoy the ride” ! »
http://www.republiquedebananes.com

Le mouvement new-yorkais suscite l’espoir des Grecs
Nikos Patsopoulou, blogueur grec qui tâche d’informer sur son site de l’actualité de la crise en Grèce, mais aussi ailleurs, suit le mouvement américain de près et y voit un encouragement pour ceux qui luttent contre le système financier.
Nikos Patsopoulou

« Certes, il y a des données encourageantes qui pourraient conduire à espérer. La ville de New York est déjà en mode panique et la zone autour de la Bourse est bouclée. Si la police de New York fait face au mouvement de manière très violente, comme d’habitude, il est certain que l’hiver, même à New York, sera plus chaud que prévu. »

Partager :