L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

L’Hémicycle fait sa rentrée

Élus, décideurs, journalistes, chercheurs… plusieurs dizaines de personnalités se sont retrouvées pour célébrer les deux ans de la nouvelle formule de L’Hémicycle.

EVREN - copie

Maires, parlementaires, présidents de collectivité, décideurs économiques, journalistes, chercheurs… plusieurs dizaines de personnalités des mondes politique, médiatique, économique et intellectuel se sont retrouvées, les 14 et 15 septembre, lors des soirées de rentrée de L’Hémicycle. L’occasion de célébrer le succès la nouvelle formule, deux ans après sa refonte complète.

Titre historique de la presse parlementaire, avec plus de 500 numéros à son actif, L’Hémicycle avait fait peau neuve en 2019, avec l’ambition de rendre à la politique – et à la géopolitique – ses lettres de noblesse. Deux ans plus tard, la revue, désormais trimestrielle, a regagné sa place dans le paysage médiatique. Elle est devenue une caisse de résonance des enjeux qui traversent la société française et, en particulier, la société politique. Elle joue aussi un rôle de forum des idées au service de la citoyenneté. « Nous abordons les sujets d’interpellation de la société française avec les bons acteurs de la vie politique et du monde économique, social et syndical, souligne Éric Revel, directeur de la publication. Il s’agit aussi de recréer une sorte de symbiose entre les Françaises et les Français, qui sont des électeurs, et le monde politique qui est en souffrance parce que de nombreux citoyens n’y croient plus. »

Entretiens au long cours, reportages dans les coulisses du pouvoir, analyses fouillées et éclairages d’experts, L’Hémicycle donne la priorité au temps long de la politique, à l’approfondissement et à la réflexion, loin de l’urgence dictée par l’actualité immédiate. 

L’Hémicycle vous recommande

MicrosoftTeams-image (23)

François Sauvadet : « Les départements ne sont pas des sous-traitants de l’État »

Inclusion

L’inclusion économique, vitale pour le pacte républicain

standard_505_2-Dossier7

Frédéric Dabi : « La croyance dans le déclin de la puissance publique est liée à la crise de l’autorité »

LHemicycle_505 Je m’abonne