L'Hémicycle L'Hémicycle

Économie

Politique

Benoît Hamon : « Intégrer des intelligences venues de partout est une chance pour la France »

L’ancien ministre PS s’est reconverti chez Singa, une structure dédiée à l’entrepreneuriat des réfugiés. Les économies inclusives sont les plus innovantes et les performantes, dit-il.

MicrosoftTeams-image (31) Ancien ministre délégué à l’Économie sociale et solidaire, puis ministre de l’Éducation nationale, candidat à la présidentielle de 2017, Benoît Hamon a quitté la politique en septembre dernier pour devenir directeur général de Singa, un mouvement tourné vers l’accueil des réfugiés et la création d’entreprise. A la tête de cette structure, l’ancien socialiste reste un responsable engagé, comme il le confie à L’Hémicycle.  Pourquoi étiez-vous présent au sommet de l’inclusion économique, le 29 novembre, à Bercy ? Benoît Hamon Parce que je pense que l'inclusion économique et l’inclusion tout court, c'est important. Les économies inclusives sont à la fois les plus innovantes et les plus performantes. Il y a quelque chose d'assez triste et de contreproductif à regarder l'immigration seulement comme un problème, comme un fléau, comme une source d'ennuis4555

L’Hémicycle vous recommande

STD_507_34_portrait

Marc Darmon : Capitaine confiance

Two businessmen divide in parts the profit between themselves

Le dividende salarié : une solution plébiscitée, au service du pouvoir d’achat

AAB04791

Émilie Sidiqian « Il est urgent de favoriser une politique de diversité pour éviter la polarisation de la société »

MicrosoftTeams-image (2) Je m’abonne