L'Hémicycle L'Hémicycle

Économie

Politique

Benoît Hamon : « Intégrer des intelligences venues de partout est une chance pour la France »

L’ancien ministre PS s’est reconverti chez Singa, une structure dédiée à l’entrepreneuriat des réfugiés. Les économies inclusives sont les plus innovantes et les performantes, dit-il.

MicrosoftTeams-image (31) Ancien ministre délégué à l’Économie sociale et solidaire, puis ministre de l’Éducation nationale, candidat à la présidentielle de 2017, Benoît Hamon a quitté la politique en septembre dernier pour devenir directeur général de Singa, un mouvement tourné vers l’accueil des réfugiés et la création d’entreprise. A la tête de cette structure, l’ancien socialiste reste un responsable engagé, comme il le confie à L’Hémicycle.  Pourquoi étiez-vous présent au sommet de l’inclusion économique, le 29 novembre, à Bercy ? Benoît Hamon Parce que je pense que l'inclusion économique et l’inclusion tout court, c'est important. Les économies inclusives sont à la fois les plus innovantes et les plus performantes. Il y a quelque chose d'assez triste et de contreproductif à regarder l'immigration seulement comme un problème, comme un fléau, comme une source d'ennuis4555

L’Hémicycle vous recommande

PHOTO OK1

« L’industrie sera verte ou ne sera pas » 

La Defense Business District at Dusk, Paris

Les chefs d’entreprises dans la bataille pour faire gagner la France

The Credit Agricole SA company logo

Pourquoi le Crédit Agricole mise (toujours) sur les territoires

515_Mockup_det-1 Je m’abonne