L'Hémicycle L'Hémicycle

Économie

Adrien Couret : « L’assurance-vie est une colonne vertébrale de l’économie qu’il vaut mieux éviter de toucher »

De nombreux défis se présentent pour les entreprises, mais aussi pour les particuliers qui devront se protéger dans un contexte d’inflation et d’incertitude. Décryptage avec le directeur général d’Aéma Groupe (Macif, Aésio Mutuelle, Abeille Assurances).

std_720x405_509_4-assureurs4 Alors que l’épidémie de Covid-19 a constitué une surprise, quelles leçons avez-vous tiré de cette période ? Adrien Couret La situation était assez unique, en effet. Je retiens l’ampleur et les conséquences indirectes (économiques et sociales) qui en ont découlé, qui ont finalement mis en exergue de nombreux manquements et poussé l’ensemble du secteur à revoir ses positions. Les assureurs ont été parmi ceux qui se sont le plus mobilisés humainement et engagés financièrement pendant la crise. Au plus fort de la pandémie, France Assureurs (ex-Fédération française de l’assurance) a proposé un nouveau dispositif baptisé « catastrophe exceptionnelle ». Nous avons travaillé dans un cadre collectif avec les entreprises pour trouver des solutions en priorité pour les PME et les TPE en cas de crise similaire. Les pouvoirs publics ont reconnu que4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_514_14

Fabien Roussel / Patrick Martin : un échange sans tabous

std_720x405_514_47

Florian Delmas : « Se nourrir correctement est la première des souverainetés »

std_720x405_514_45

Souveraineté alimentaire, un copieux défi

514_det Je m’abonne