L'Hémicycle L'Hémicycle

Économie

Routes : le défi de la décarbonation

Près de 70 milliards d’euros d’investissements seront nécessaires pour adapter les infrastructures autoroutières à l’arrivée massive des véhicules électriques. Il en va de la responsabilité collective d’éviter un retard.

std_720x405_510_17 Année 2035. Cette année-là, un véhicule thermique sur deux aura d’ores et déjà disparu de la circulation. Le 27 octobre dernier, après négociations entre les députés et les représentants des États membres, l’Union européenne s’est fixé l’honorable objectif de voir s’arrêter, à cet horizon, les ventes de voitures neuves, diesel, hybrides. Emmanuel Macron a personnellement confirmé que la France s’engagerait dans cette voie. La nouvelle législation exigera que toutes les nouvelles voitures et camionnettes vendues soient, à cette échéance, à « zéro émission » ; c’est-à-dire qu’elles n’émettent aucune pollution directe, aucun gaz d’échappement. Cette mesure stricte interdit de facto la vente de véhicules à moteur à combustion, diesel, essence mais aussi hybrides. Cette décision a d’abord pour but de réduire les émissions de gaz à effet de4555

L’Hémicycle vous recommande

PHOTO OK1

« L’industrie sera verte ou ne sera pas » 

La Defense Business District at Dusk, Paris

Les chefs d’entreprises dans la bataille pour faire gagner la France

The Credit Agricole SA company logo

Pourquoi le Crédit Agricole mise (toujours) sur les territoires

515_Mockup_det-1 Je m’abonne