L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Société

À la conquête des catégories populaires 

Pour retrouver le sens du lien national, il faut d’abord réhabiliter la politique aux yeux de cet électorat, qui représente plus du tiers des inscrits et que convoitent, et pour cause, tous les candidats.  

 

std_720x405_514_13 Les signes ne trompent pas : les catégories populaires sont devenues la cible électorale privilégiée des partis politiques et des candidats potentiels à l’élection présidentielle de 2027. À elles seules, elles comptabilisent entre 35% et 40% des électeurs inscrits – car les frontières sont floues avec les catégories moyennes. Or, elles semblent bien avoir pris leurs distances avec la démocratie représentative. C’est en effet en leur sein que l’abstention et le discrédit du personnel politique sont au plus haut. Ce sont encore les catégories populaires qui, selon le Baromètre de la confiance politique du Cevipof, estiment le moins appartenir avant tout à la communauté nationale : 19%, contre 28% dans les catégories moyennes et 38% dans les catégories supérieures. Cette déliaison nationale ne provient pas d’un manque4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_515_11

Les métamorphoses de l’euroscepticisme à la française

std_720x405_515_10

Le risque d’un Parlement imprévisible

std_720x405_515_8

Pourquoi le populisme de droite a le vent en poupe

515_Mockup_det-1 Je m’abonne