L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Thierry Marx : « Tout le monde souhaite la transparence dans l’assiette »

Thierry Marx, chef cuisinier étoilé et président de l’Union des métiers et Industries de l’Hôtellerie (UMIH), revient sur la récente polémique autour du « non fait maison » et livre sa vision pour le secteur.

327e280f-a088-4846-a029-cb74f36382a4 Une proposition de loi (PPL) du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale, visant à imposer la mention « non fait maison » à tous les établissements qui proposent de la restauration, avait été déposée en début d’année. Elle a finalement été retirée, mardi 19 mars. Alors que la ministre déléguée chargée des entreprises, du tourisme et de la consommation, Olivia Grégoire, se dit « disponible pour reprendre les travaux avec les parlementaires s’ils le souhaitent », selon son cabinet, et que les professionnels appellent « à la rédaction d’un nouveau texte », Thierry Marx, le président de l’UMIH, livre ses pistes sur le sujet. Et, au-delà, sa vision pour le secteur de l’hôtellerie restauration. Vous venez d’adresser un courrier à Olivia Grégoire, qui avait appelé, en octobre, à ce que soit signalé sur les cartes des 175 000 restaurants de France4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_515_11

Les métamorphoses de l’euroscepticisme à la française

std_720x405_515_10

Le risque d’un Parlement imprévisible

std_720x405_515_8

Pourquoi le populisme de droite a le vent en poupe

515_Mockup_det-1 Je m’abonne