L'Hémicycle L'Hémicycle

Débat

"Le Sénat à gauche, ce serait une forme de cohabitation jamais connue en France"

Interview de M. Jean-Pierre Bel, par Ludovic Vigogne
Jean-Pierre Bel, le 25 septembre, ce sera le grand soir ? Je formulerais les choses différemment. Si nous pouvons faire basculer le Sénat à gauche, ce sera une très grande victoire et un bouleversement institutionnel et politique. Quelles seraient les conséquences d’un tel basculement ? Voir une assemblée qui n’a jamais connu l’alternance la vivre enfin mettrait de l’oxygène dans nos institutions. Une autre manière de regarder le Sénat verrait le jour. Certains constitutionnalistes, comme Maurice Duverger, avaient théorisé que le Sénat avait pour attribution d’être réservé à la droite. Compte tenu du résultat des dernières élections municipales, régionales et cantonales, on peut de manière sérieuse imaginer leur donner tort. Même si nous savons que nous sommes dans un combat inégal. Si la droite a depuis cinquante ans conservé le Sénat, c’est parce que nous avons un mode de scrutin qui désavantage la gauche. Il faut vraiment que nous mettions la barre très haut pour faire mentir Duverger !

L’Hémicycle vous recommande

STD_506_regards_croises

L’industrie de la santé rêve de se réinventer

standard_505_2-Dossier6

Réinventer l’État pour sortir de l’impuissance

standard_505_3-regards-croises1

L’aviation fait sa révolution énergétique

MicrosoftTeams-image (2) Je m’abonne