L'Hémicycle L'Hémicycle

Économie

Emprunts toxiques : les communes empoisonnées

 
Plusieurs milliers de communes sont aujourd’hui au bord de la faillite après avoir souscrit depuis quinze ans des emprunts qui se sont avérés toxiques. Au point que, à l’instar d’une petite ville de la région Rhône-Alpes, certaines d’entre elles envisagent de porter plainte contre les banques. Dès le début des années 1990, les collectivités locales ont souscrit massivement des prêts dits structurés. L’avantage était que ces emprunts pouvaient être remboursés sur des durées beaucoup plus longues que les emprunts classiques. Revers de la médaille, ces produits structurés ont souvent une partie à taux variable et leur indexation se fait sur des monnaies qualifiées d’« exotiques » (franc suisse, yen) ou sur le cours du pétrole. La crise financière, qui a provoqué la dépréciation de l’euro face au franc suisse, a permis en revanche une augmentation des taux d’intérêt sur ces emprunts de plus de 20 %, plongeant les budgets de nombreuses villes dans le rouge.

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_514_14

Fabien Roussel / Patrick Martin : un échange sans tabous

std_720x405_514_47

Florian Delmas : « Se nourrir correctement est la première des souverainetés »

std_720x405_514_45

Souveraineté alimentaire, un copieux défi

514_det Je m’abonne