L'Hémicycle L'Hémicycle

Débat

"Le mot de rigueur ne me fait pas peur et les impôts augmenteront. Mais la vraie question est de savoir sur qui porteront ces augmentations"

Interview de M. Michel Sapin, par Ludovic Vigogne
Proche conseiller économique de François Hollande, Michel Sapin affirme que le premier devoir de la gauche sera de faire une réforme fiscale et de repenser les priorités en matière de dépenses publiques. Quel que soit le vainqueur de l’élection présidentielle l’an prochain, la politique menée ne sera-t-elle pas la même ? Ce sera malgré tout de la rigueur, de la rigueur et encore de la rigueur... Non. Même si elle a fait tout le contraire durant ce quinquennat, la droite peut annoncer le même objectif que nous : le désendettement et la réduction de nos déficits, qui doivent être ramenés à 3 % en 2013, comme nous nous y sommes engagés au niveau européen. Mais les moyens pour y parvenir seront différents. La gauche doit donc assumer qu’elle mènera une politique de rigueur ? À titre personnel, ce mot ne me fait pas peur. J’aime bien aussi le terme de « sérieux ». Dans la situation très difficile qui est la nôtre aujourd’hui, nous en aurons bien besoin.

L’Hémicycle vous recommande

STD_506_regards_croises

L’industrie de la santé rêve de se réinventer

standard_505_2-Dossier6

Réinventer l’État pour sortir de l’impuissance

standard_505_3-regards-croises1

L’aviation fait sa révolution énergétique

MicrosoftTeams-image (2) Je m’abonne