L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Climat : le grand oublié

Deux ans après, Copenhague n’en finit pas d’avoir des conséquences négatives. Les émissions de carbone progressent encore sur la planète et les dirigeants jouent aujourd’hui la politique du chacun pour soi. Barack Obama en tête. Désormais, on n’attend plus rien d’une réunion internationale sur le climat ! Ainsi, on n’est pas déçu. On a pu vérifier la désolante pertinence de cette approche la semaine dernière à Panama City, où se tenait l’ultime séance préparatoire à la conférence de Durban – qui doit en principe accoucher d’un successeur au protocole de Kyoto, qui arrivera à échéance le 31 décembre 2012. Mais plutôt qu’un faire-part de naissance, c’est un avis de décès couleur carbone qu’il faut préparer. La réunion de Panama City a confirmé qu’un accord de haut niveau sur le climat, et donc les réductions de gaz à effet de serre, était désormais parfaitement inaccessible.

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_515_11

Les métamorphoses de l’euroscepticisme à la française

std_720x405_515_10

Le risque d’un Parlement imprévisible

std_720x405_515_8

Pourquoi le populisme de droite a le vent en poupe

515_Mockup_det-1 Je m’abonne