L'Hémicycle L'Hémicycle

Débat

Le retour de la politique

L’opinion de Gérard Leclerc, Président de LCP
Certains dans la majorité peuvent toujours chipoter en assurant que les primaires citoyennes ne sont pas un succès car seuls 5 % du corps électoral s’est déplacé. En tout état de cause, les deux millions et demi de participants sont plus représentatifs que les appareils des partis ou les 200 000 militants qui jusque-là décidaient du candidat pour l’Élysée. Les primaires ont démocratisé la démocratie. Le changement du discours des leaders de la droite est d’ailleurs significatif. Après avoir dénoncé le fichage de la population et raillé la machine à perdre dans laquelle s’engageait le PS, ils se rangent aujourd’hui pour la plupart derrière François Fillon, qui estime que « les primaires sont un processus moderne qui convient aussi bien à la gauche qu’à la droite ». Le Premier ministre a, il est vrai, quelques arrière-pensées : des primaires pour la présidentielle de 2017 lui permettraient d’échapper à l’appareil de l’UMP, tenu par Jean- François Copé...

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_511_11

Accélérer la transition énergétique

STD_506_regards_croises

L’industrie de la santé rêve de se réinventer

standard_505_2-Dossier6

Réinventer l’État pour sortir de l’impuissance

514_det Je m’abonne