L'Hémicycle L'Hémicycle

Débat

«Si la primaire s’enracine et se généralise, il faudra lui donner un cadre institutionnel »

Interview de M. Ferrand, par Eric Mandonnet
Le président de Terra Nova s’est battu pour l’organisation de primaires au sein du PS. C’est la création d’un espace démocratique nouveau sur lequel on ne reviendra pas. Pour Olivier Ferrand, les socialistes, en organisant cette procédure de désignation du candidat, reconnaissent enfin la présidentialisation issue des institutions de la Ve République. La primaire est globalement conforme à ce que j’attendais : le dispositif retenu par le PS est une réplique de l’élection présidentielle : un vote à deux tours, précédé d’une campagne politique d’une durée équivalente, trois à quatre mois, avec des débats riches entre candidats. Il sera temps d’approfondir le système, puisque c’était une première en France, et d’explorer quelques pistes : déployer des débats avec des lieutenants, aller au plus près du terrain. Aux États-Unis, dans un caucus, des représentants des candidats échangent entre eux et vont voir les voisins, ce qui permet une mobilisation et une politi- sation plus forte des citoyens.

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_511_11

Accélérer la transition énergétique

STD_506_regards_croises

L’industrie de la santé rêve de se réinventer

standard_505_2-Dossier6

Réinventer l’État pour sortir de l’impuissance

514_det Je m’abonne