Un an avant, tout est déjà fini. Douze mois avant l’échéance présidentielle, François Hollande semble n’avoir aucune chance de se succéder à lui-même.

Partager :