L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Yannick Jadot : « L’écologie, un supplément d’âme ? »

Selon le leader d’Europe Écologie – les verts (EELV), il ne revient plus à l’écologie de se positionner par rapport à un monde politique « qui a failli sur les enjeux vitaux », mais, désormais, au monde politique dans son ensemble, de placer l’écologie au centre de ses réflexions. Il nous donne sa vision et nous explique sa stratégie offensive pour les élections municipales.

Jadot_750x400 Comment juger le résultat des écologistes aux élections européennes de 2019 à l’aune de celui de 2009 ? Yannick Jadot : Au cours des dix dernières années, l’écologie a percuté le paysage politique. Ce ne sont plus simplement les écologistes, qui en parlent, mais l’ensemble des forces politiques. Et pour cause. Nous avons, en dix ans, basculé dans un autre monde. Souvenez-vous, en 2009, c’était le fiasco de la Conférence de Copenhague sur le changement climatique. On était alors rivé sur l’alerte scientifique – que relaient les écologistes depuis quarante ans – tout en considérant que les impacts toucheraient surtout les générations futures. En 2007, c’était l’Alliance pour la planète, qui interpellait Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, le pacte écologique de Nicolas Hulot ; en 2006, le film d’Al Gore4555

L’Hémicycle vous recommande

502_PETITE22

Dominique Rousseau : « Pour une démocratie continue »

502_PETITE20

Chronique d’un parlement confiné

502_PETITE10

La face cachée du Conseil constitutionnel

LHemicycle Je m’abonne