L'Hémicycle L'Hémicycle

Débat

Économie

Pour une reconquête industrielle et un État stratège

La ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et la présidente des Affaires économiques du Sénat, Sophie Primas, analysent la crise née du Covid-19. Quelles leçons en tirer ? Quel monde d’après se dessine-t-il pour ces deux femmes clés du monde économique de notre pays ? Pour ces deux personnalités, l’Europe n’est pas une valeur dépassée, mais un socle à consolider pour asseoir la puissance économique de chacun de ses États membres. Un débat effectué en visioconférence et publié dans le numéro 501 de L’Hémicycle.

LHemicycle-501.indb Quelles leçons peut-on tirer de cette crise sanitaire ? Agnès Pannier-Runacher : Cette crise nous apprend d’abord l’imbrication des chaines de production mondiales. Lorsque la Chine s’arrête, la France est en difficulté. Notre industrie doit alors compter ses stocks pour continuer à produire. Le sujet des masques est également révélateur de cette dépendance industrielle. Ce n’est pas soutenable : nous ne pouvons, dans ces conditions, décider ni des volumes, ni des délais de livraison, ni des prix. Tout cela est aux mains d’un pays producteur unique. Le faiseur de marché est roi.  Et j’ajoute : sur un objet, le masque, dont le coût s’est envolé alors qu’il ne comporte aucune innovation particulière. Rappelons qu’en entrée de crise, le prix d’un masque était inférieur à 10 centimes. Ce sont les règles4555

L’Hémicycle vous recommande

« Nous devrions ajouter le mot ‘laïcité’ à notre devise républicaine. »

Illustration : Samantha Hodeir

Trop payés, nos députés ?

Cazeneuve

Bernard Cazeneuve : « Quelques idées auxquelles je crois… »