L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Territoires

Face à l’État jacobin, la fronde des Girondins

Le Covid-19 a réveillé les critiques contre la centralisation de l’Etat. L’organisation territoriale doit pourtant être décidée au plus près des citoyens. Sinon, gare aux désillusions démocratiques.

502_PETITE La crise due au Covid-19 n’est-elle pas devenue l’occasion idéale de repenser le modèle de fonctionnement de l’État français ? La revue L’Hémicycle lui a consacré de belles pages dans son numéro de l’été 2020. Mais, depuis, la recrudescence de l’épidémie a réveillé une tension autour des relations entre l’État central et les collectivités territoriales. Si la décision du gouvernement d’imposer une fermeture des bars et restaurants dans la métropole d’Aix-Marseille semblait justifiée au regard d’indicateurs sanitaires alarmants, elle a suscité des réactions dignes d’une commedia dell'arte par les acteurs locaux. De quoi cette opposition est-elle le nom ? Est-elle le symbole d’une culture de la centralisation de la décision publique ?  Lire aussi : Le tirage au sort au secours de la démocratie Dans une organisation du territoire où les4555

L’Hémicycle vous recommande

502_PETITE21

Pierre-René Lemas : « La vie publique devrait davantage partir du réel. »

502_PETITE22

Dominique Rousseau : « Pour une démocratie continue »

502_PETITE20

Chronique d’un parlement confiné

LHemicycle Je m’abonne