L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Législatives 2022 : les quatre leçons d’un premier tour incertain

Alors que le parti présidentiel et l’union de la gauche sont au coude à coude, la droite pourrait jouer les arbitres.

View on National Assembly building in Paris, with french flag flying Une fois n’est pas coutume, le premier tour des élections législatives, dimanche 12 juin, n’a pas désigné de leader. Deux mouvements sont au coude à coude, Ensemble !, qui regroupe les partis de la majorité présidentielle (La République en Marche, MoDem et Horizons), et la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes), qui réunit La France insoumise, le Parti socialiste, Europe Écologie-Les Verts. S'ils sortent en tête tous les deux, aucun n’a gagné son pari. Le résultat, au fond, se révèle aussi atone que la campagne. Pas étonnant, dans ce contexte, que l’abstention batte un nouveau record (52,49%). Quatre leçons sont à retenir de ce premier tour.  Une majorité incertaine pour Macron La majorité présidentielle, d’abord, a de quoi s’inquiéter. Avec 25,81% des suffrages, elle arrive en4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_514_10

David Djaïz : « La nation est notre bien commun » 

std_720x405_514_9

La nation « à la française », un héritage en péril 

MicrosoftTeams-image (56)

Olivier Marleix, invité du Club Hémicycle, le replay

514_det Je m’abonne