L'Hémicycle L'Hémicycle

Assises de la parité

Économie

Caroline Garnier : « Pousser les candidatures féminines dans le numérique »

Alors que 50% des femmes quittent le secteur du numérique avant l’âge de 35 ans, il faut changer les perceptions et agir sur l’orientation des jeunes filles, explique la DRH de SAP

Smart Female IT Programer Working on Desktop Computer in Data Center System Control Room. Team of Young Professionals Doing Code Programming Pourquoi les femmes sont-elles sous-représentées dans le monde du numérique ?  Caroline Garnier Si l’on se réfère à un sondage Ipsos, réalisé en octobre 2021, auprès de 800 lycéens français représentatifs, seulement un tiers des filles sont encouragées à s'orienter vers les métiers de l’informatique ou du numérique contre deux tiers des garçons. Et parmi les lycéens interrogés, 76% d'entre eux perçoivent le métier d'expert informatique comme masculin. La sphère privée et les stéréotypes parentaux sont donc, dans un premier temps, déterminants dans le choix des métiers. Ces stéréotypes qui persistent s’expliquent de différentes façons : la majorité des sondés pensent que les femmes diplômées d’écoles d’informatique sont désavantagées par rapport aux hommes, tant sur le salaire que sur leur perspective d’évolution.  De plus, selon une autre étude, menée en 2019 aux États-Unis4555

L’Hémicycle vous recommande

MicrosoftTeams-image (43)

Olivier Campenon : « Il faut accompagner la parité, y compris par la loi »

MicrosoftTeams-image (42)

Jennifer Mercadal-Wendling : « Pour accélérer la parité, il faut que toutes les forces convergent »

MicrosoftTeams-image (39)

Pascale Montrocher : « Il y a urgence à attirer davantage de femmes dans le numérique. »

MicrosoftTeams-image (2) Je m’abonne