L'Hémicycle L'Hémicycle

Assises de la parité

Société

Lucille Desjonquères : «Une évangélisation reste à faire»

La route est droite, mais la pente est encore forte. C’est l’image, au fond, qui correspond le mieux lorsque l’on parle de parité. Lucille Desjonquères, présidente des Assises de la parité, voit une nette amélioration mais pointe également le chemin qui reste à parcourir.

std_720x405_512_ HS6 Quelle est la situation des femmes, aujourd’hui, dans les entreprises ? Lucille Desjonquères Une avancée significative est observée au sein du SBF 120, avec une bonne application de la loi Copé-Zimmermann. Dans les Comex également, assujettis récemment aux quotas (30% à partir du 1er mars 2026, 40% à partir du 1er mars 2029 via la loi Rixain adoptée fin 2021). L’exigence d’une vision RSE de plus en plus incontournable permet d’observer de bonnes intentions exprimées de recruter des femmes dirigeantes ou faire monter en compétence des hauts potentiels féminins pour rejoindre les tables des décisions. Néanmoins, les ETI non cotées et les PME affichent davantage de résistance et accueillent mollement ces obligations législatives non sanctionnées. En bref, il existe encore un long chemin à parcourir avant que4555

L’Hémicycle vous recommande

1143_CRF_7640

La parité progresse, mais le sexisme demeure

std_720x405_512_ HS5

La longue marche vers la parité

standard_femme2

Caroline de Gantès : « Sans ambition, il n’y a pas de progrès »

514_det Je m’abonne