L'Hémicycle L'Hémicycle

Culture

Politique

Marc Dugain : « Je suis du côté des contre-pouvoirs »

L’écrivain français le plus politique vient de créer une nouvelle collection Espionnage Gallimard. Dans une interview exclusive à L’Hémicycle, il revient sur ses engagements et sa vision du pouvoir mais aussi du monde du renseignement, qui est au cœur de ses ouvrages.  

std_720x405_508_26 Les services secrets traversent toute votre œuvre littéraire. Pour quelles raisons ?  Mon tropisme pour le renseignement vient d'abord de ma famille. Mon père est mort prématurément, mais j'ai eu la confirmation qu'il avait travaillé pour le renseignement extérieur dans le domaine scientifique et nucléaire. Mon oncle et parrain, qui n'avait pas d'enfant et dont j'étais très proche, appartenait aussi à cette sphère, d'après les archives de la DGSE que j'ai pu consulter. C'était un grand résistant qui a été décoré par le roi d'Angleterre à la fin de la guerre. Donc, il y avait une ambiance. Quand j'étais étudiant, j’étais passionné par les Kennedy et le drame qu’il y avait autour de cette famille. Cela m’a conduit, plus tard, à écrire La malédiction d'Edgar (1),4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_512_48

La fabrique des livres politiques 

std_720x405_511_39

Espace public, démocratie délibérative : le tournant, de Jürgen Habermas

std_720x405_511_42

Pop démocratie, de Frank Escoubès

MicrosoftTeams-image (35) Je m’abonne