L'Hémicycle L'Hémicycle

Économie

Thierry Derez « Nous sommes la seule activité à vendre un produit dont on espère qu’il ne servira pas »

Les contractants ont une défiance envers leurs assureurs, présumant qu’ils ne seront pas suffisamment indemnisés en cas de sinistre. Le directeur général de Covéa défend une profession trop facilement attaquée, selon lui.

std_720x405_509_4-assureurs7 Au plus fort de la crise du Covid-19, Emmanuel Macron a rappelé que les assurances devaient être « au rendez-vous de cette mobilisation économique ». Trouvez-vous que cette remarque était justifiée ?  Thierry Derez Les critiques sont systématiques et répétitives : nous sommes la seule profession qui se fait rappeler à l’ordre à chaque fois, comme si nous ne nous faisions pas notre travail correctement, ce qui est blessant pour nos milliers de collaborateurs qui se dévouent. On pourrait énumérer les ministres de l’Économie nous ayant fait ces remarques… Ces reproches tiennent au fait que notre métier est la seule activité où l’on vend un produit dont l’acheteur espère qu’il ne servira pas. Souscrire un contrat d’assurance et n’avoir jamais de sinistre est une espérance partagée. Pendant4555

L’Hémicycle vous recommande

PHOTO OK1

« L’industrie sera verte ou ne sera pas » 

La Defense Business District at Dusk, Paris

Les chefs d’entreprises dans la bataille pour faire gagner la France

The Credit Agricole SA company logo

Pourquoi le Crédit Agricole mise (toujours) sur les territoires

515_Mockup_det-1 Je m’abonne