L'Hémicycle L'Hémicycle

Culture

Saignants portraits

Dans le deuxième tome de ses Mémoires, l’historien, ancien président de Radio France, est un observateur cruel de ses contemporains.

std_720x405_510_41 Les auditeurs de « Concordance des temps », excellente émission depuis plus de vingt ans sur France Culture, ne seront pas surpris par le style qu’on pourra qualifier, au choix, de désuet ou de délicieusement XIXe siècle du deuxième tome des Mémoires de Jean-Noël Jeanneney, consacré à sa glorieuse décennie 1982-1991. Qui dit, ou écrit, encore de nos jours « un père notoire », ou « il regimbait sur toutes choses », voire « je dus lui enjoindre d’en finir avec cette désinvolture » ? De ce pas très classique dans la forme, le professeur d’histoire se fait conteur de ses aventures à Radio France, où il est nommé président après la victoire de François Mitterrand, puis débarqué, sans ménagements excessifs, après le retour de la droite en 1986, et enfin de président de la4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_515_30

Le choc des docs

std_720x405_515_39

Équilibristes parlementaires

std_720x405_515_40

Mourir pour la liberté

515_Mockup_det-1 Je m’abonne