L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Droites : de l’opposition à l’union ?

Longtemps concurrentes, la droite et l’extrême droite ont opéré l’une et l’autre des glissements progressifs : entre le durcissement de la première, notamment sur les sujets migratoires, et la dédiabolisation de la seconde, un rapprochement « à l’italienne » est-il demain possible ? 

std_720x405_511_9 Lorsque paraît, en 1954, la première édition d’un futur classique de la science politique, l’extrême droite n’entre pas dans la typologie des Droites en France établie par René Rémond. L’auteur précise toutefois que cette dernière, sans aucune parenté avec la droite « orléaniste », emprunte un peu à la droite « légitimiste » – son fond contre-révolutionnaire, notamment – et un peu plus encore à la droite « bonapartiste » – surtout dans sa dénonciation du parlementarisme et des élites. Pour autant, cette droite extrême que le politologue qualifie de « contestataire » – l’historien Zeev Sternhell parlera, lui, de droite « révolutionnaire » – demeure à la lisière de son analyse. Tout comme elle se situe moins d’une décennie seulement après la balafre du régime de Vichy, aux marges de l’échiquier politique, au nom4555

L’Hémicycle vous recommande

François Hollande en meeting à Isle (87) le 6 juin 2024

François Hollande s’inscrit dans le sprint final de la campagne

std_720x405_515-HS_11

Emmanuel Métais : « Des élites capables de sentir le monde et de s’y projeter »

carre_640x640_515-HS_10

Sélection “sans” frontières

515_Mockup_det-1 Je m’abonne