L'Hémicycle L'Hémicycle

Formation

Alain Assouline : « Tous les territoires ont besoin de former et de garder leurs talents du numérique »

Former par le numérique et pour le numérique, c’est la vocation de WebForce3 depuis sa création en 2014. Selon son président, la pénurie de compétences et les problématiques d’inclusion pourraient bien rencontrer une même solution. 

std_720x405_511_12 En quoi le numérique favorise-t-il l’inclusion ?   Alain Assouline Il le fait à deux niveaux différents. Le premier, c’est que les métiers du numérique sont en tension. Alors que ces fonctions sont traditionnellement réservées à des profils technico-ingénieurs, donc diplômés bac +3 à bac +5, la pénurie de compétences qui les touche conduit les entreprises à élargir les profils auxquels elles s’adressent. D’autant que de nouvelles technologies et compétences apparaissent sans cesse. Le second niveau est que, si l’on veut attirer les décrocheurs du système éducatif et d’autres publics en difficulté que l’enseignement supérieur n’est pas en mesure de capter, et réussir leur formation, il faut innover. Et le numérique est une source majeure d’innovation pédagogique. Il nous propose ainsi deux manières d’appréhender l’inclusion.   Quelle manière4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_511_10

La pédagogie digitale, facteur d’inclusion

std_720x405_511_9

Arnaud Muret : « La réforme de 2018 place l’apprentissage au même niveau que la formation initiale classique »

515_Mockup_det-1 Je m’abonne