L'Hémicycle L'Hémicycle

Politique

Les politiques et l’infortune du temps 

Tous les chefs de l’État espèrent que le temps leur donnera raison, car il est l’ultime juge de l’action politique. C’est pourtant au présent que l’homme politique doit faire face. La philosophe et écrivaine Mazarine Pingeot revient sur ce dilemme et son effet sur la démocratie. 

std_720x405_512_39 Le 2 mai 1981, juste avant son élection, François Mitterrand déclarait au journal Le Point : « Les idées mûrissent comme les fruits et les hommes. Personne ne passe du jour au lendemain des semailles aux récoltes et l’échelle de l’histoire n’est pas celle des gazettes ». S’il n’est pas celui des gazettes, le temps politique n’est pas non plus celui de l’histoire ni celui de la vie. Il s’agit d’articuler des rythmes différents. « Le rôle d’un responsable public n’est pas tant de savoir ce qui va se passer dans les prochains mois ou dans les prochaines années, ce qui compte, c’est ce qui va pouvoir être fait et qui va durer »1, disait François Hollande. Et de déclarer : « Mon pari, c’est le temps », par opposition à Nicolas4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_515_21

Le coup d’éclat permanent

std_720x405_515_27

Jean-Baptiste Djebbari vole de ses propres ailes

corbeille

Pourquoi les primeurs revendiquent le statut d’artisan

515_Mockup_det-1 Je m’abonne