L'Hémicycle L'Hémicycle

Économie

Une bonne raison d’être !

Inscrire dans les statuts de l’entreprise des objectifs clairs, précis, ambitieux validés par de nouveaux organes de gouvernance, c’est un peu la nouvelle posture que de plus en plus d’organisations adoptent. Histoire de fixer un cap pour une trajectoire plus responsable.

std_720x405_512_ HS3 Si une majorité de Français considèrent qu’une entreprise doit être utile pour la société avant les clients ou les actionnaires, il aura fallu que la loi Pacte donne la possibilité d’inscrire dans ses statuts cette dimension. Longtemps la définition de l’entreprise se limitait, en gros, à son objet social. Depuis trois ans, l’entreprise qui le souhaite peut se doter d’une raison d’être. Une façon de prendre des engagements forts au titre de la responsabilité sociale et environnementale nécessaires à une transformation profonde de notre planète. Et ça marche : selon une étude menée par le cabinet BCG BrightHouse (2022), près de 80% des sociétés du CAC 40 et 60% du SBF 120 ont adopté une raison d’être. Une majorité exprime la volonté d’aller vers un4555

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_514_14

Fabien Roussel / Patrick Martin : un échange sans tabous

std_720x405_514_47

Florian Delmas : « Se nourrir correctement est la première des souverainetés »

std_720x405_514_45

Souveraineté alimentaire, un copieux défi

514_det Je m’abonne