L'Hémicycle L'Hémicycle

Économie

Politique

« J’appelle à fournir des efforts sérieux »

Dans un contexte incertain de l’économie mondiale, il faut impérativement réduire la dette de la France, l’une des plus élevées de la zone euro, et réformer nos politiques publiques, estime Pierre Moscovici, premier président de la Cour des comptes. C’est indispensable pour faire face au mur d’investissement.

std_720x405_513_1 Quelle est votre évaluation de l’état de l’économie mondiale dans un contexte géopolitique instable ? Pierre Moscovici L'économie mondiale se trouve dans une situation très incertaine. Les dernières prévisions sont à la baisse : la croissance va ralentir de 3,4% en 2022 à 2,8% en 2023, avant de remonter à 3% en 2024, avec un ralentissement très marqué des pays avancés, en particulier de la France, qui va passer de 2,7% de croissance en 2022 à 1% en 2023. Les raisons de ces incertitudes sont connues. Il y a, bien sûr, la guerre en Ukraine, l'inflation qui perdure, la lutte contre l'inflation et des tensions géopolitiques majeures, sans parler de la compétition tendue entre les États-Unis et la Chine. La croissance chinoise elle-même tourne au ralenti, en raison des choix4555

L’Hémicycle vous recommande

PHOTO OK1

« L’industrie sera verte ou ne sera pas » 

La Defense Business District at Dusk, Paris

Les chefs d’entreprises dans la bataille pour faire gagner la France

The Credit Agricole SA company logo

Pourquoi le Crédit Agricole mise (toujours) sur les territoires

515_Mockup_det-1 Je m’abonne