L'Hémicycle L'Hémicycle

Colloques et tables rondes

Luc Gwiazdzinski : « La route est un espace habité »

Le futur des mobilités devra tenir compte de cette notion, souligne ce géographe et professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse. L’avenir passera aussi par de plus en plus d’espaces réversibles.

std_720x405_513_ROUTE_18 Vous mentionnez, dans vos travaux, un changement nécessaire dans l’aménagement des villes pour davantage de résilience, d’usages réversibles et une moindre fonctionnalisation de l’espace. Quelle place donnez-vous à la mobilité dans ces espaces résilients ?  Luc Gwiazdzinski  Je dois avouer que j’utilise assez peu le terme de résilience. Je préfère l’idée que l’espace et le temps sont imbriqués, qu’il nous faut les penser ensemble, de manière chronotopique et rythmique, à différentes échelles. L’idéal de proximité est partout, pour les commerces, la police, les services publics. De même, l’urgence d’agir est une notion omniprésente, et les aménagements des villes sont attendus très rapidement. Plutôt que d’aménagement du territoire, il faut parler aujourd’hui du « ménagement des territoires ». À côté des réponses émotionnelles, il faut retrouver un temps long, dans4555

L’Hémicycle vous recommande

covervinci_360e264b-a5c1-4242-b280-6c4821c22075

Changement climatique : comment les territoires s’adaptent-ils ?

std_720x405_513_ROUTE_

Christophe Béchu : « Il faut une alliance des énergies »

std_720x405_513_ROUTE_9

Rail-route : comment dépasser l’éternelle opposition

514_det Je m’abonne